L’évolution des techniques de culture agricole est indispensable pour préserver les milieux aquatiques.
Une expérimentation a donc été menée à Saint-Michel-Chef-Chef en 2019 par atlantic'eau, en partenariat avec la Chambre d'agriculture.

Il s'agissait de tester sur une parcelle agricole des pratiques de désherbage alternatives, entre autres, pour sensibiliser les agriculteurs à la réduction voire l'arrêt de l'utilisation de produits phytosanitaires sur les aires de captage d'eau.

 

Une expérimentation à Saint-Michel-Chef-Chef

Ce sont plus de 10 modalités différentes qui ont été testées sur une parcelle exploitée par le GAEC des Rochers Bleus, au chemin de la Plaine à Saint-Michel-Chef-Chef : désherbage mécanique (houe rotative, binage, herse étrille, roto-étrille), plante-leurre...

 

L'événement : "Maïs : désherber autrement"

Plus de 150 agriculteurs du Pays de Retz (et de territoires plus éloignés) étaient présents lors d'une première journée organisée en juin 2019.

Suite à cette journée de sensibilisation, un 2ème événement a été organisé en septembre 2019, pour découvrir les premiers résultats donnés par les différentes techniques de désherbage, quelques jours avant la récolte du maïs.

 

Les résultats techniques

Les différents essais de culture ont été récoltés avec une machine d’expérimentation, puis pesées et analysées.

Les résultats les plus prometteurs, en désherbage entièrement mécanique, correspondent à 2 passages de houe rotative. Cette modalité a atteint un rendement de 95 % par rapport au rendement des pratiques agriculteur actuelles.